La société

La S.A. Hippodrome de Wallonie à Mons a été constituée en 1999 à l’initiative de la Fédération Nationale du Trot et de la Région Wallonne. Elle a pour but l’organisation et l’exploitation de courses hippiques de trot et galop ainsi que la prise de pari. Depuis sa création l’Hippodrome n’a cessé d’évoluer et d’améliorer ses infrastructures. Bénéficiant d’un éclairage à la pointe de la technologie, d’une piste de trot de qualité exceptionnelle, d’une piste de galop en sable fibré égalant les plus grands hippodromes internationaux, d’une école internationale de maréchalerie et d’un encadrement du public exceptionnel, l’Hippodrome de Wallonie | Mons constitue un site hautement fonctionnel jouissant d’une reconnaissance internationale.

 

L’Hippodrome de Wallonie | Mons a également toujours eu la volonté de représenter la filière équine dans son ensemble. Le site est par conséquent disponible à la location pour tout événement équestre qu’il soit local, régional, national et international. Depuis fin de l’année 2012, l’Hippodrome s’est doté d’une piste de jumping de 160 m X 80 m, unique en Belgique, de quoi affirmer sa position de leader. 

 

 

Situé dans un cadre verdoyant à la périphérie de Mons, l’Hippodrome de Wallonie|Mons est le seul champ de courses situé sur le territoire wallon. Très facile d’accès, il est situé à moins de 40 minutes de Bruxelles et tout proche de la dorsale wallonne reliant Paris au nord de l’Europe. En 2013, la saison s’étale sur 60 journées de courses dont 40 retransmises en direct sur la chaine Equidia.

 

 

Galeries

Témoignages

J'ai eu l'occasion de participer à une course de double sulky le 16 novembre dernier et je n'ai pas eu à le regretter. J'estime au contraire qu'à ce jour, cette course constitue le meilleur souvenir "équestre" d'une carrière pourtant déjà bien fournie... Sans doute aussi parce que j'ai eu la chance de franchir la ligne d'arrivée en tête. Mais pas uniquement ! En tant que "passager", on a l'occasion de vivre la course intensément, de l'intérieur, d'en comprendre les subtilités, de ressentir la tension, mais aussi l'effort des chevaux et la concentration des drivers. Et puis, il y a cette montée d'adrénaline incroyable lorsqu'on entame la dernière ligne droite. Le suspense des derniers mètres. Et la joie au bout de l'effort. A faire ou à refaire... même sans victoire !

Christian Simonart

Rédacteur en chef l'Equimag

Dans le blog

21 juin

FERMETURE DES PISTES

Avis aux utilisateurs,

17 mai

World Summer Cup Juniors 2017

Ce vendredi 2 juin dès 18h, les jeunes p

18 avr

Fermeture des pistes

Avis aux utilisateurs du 24 juin au 9 juillet et du 13 ju