Comment parier sur des courses de chevaux

LA COTE D'UN CHEVAL

La cote d’un cheval permet de discerner les chevaux les plus joués par les parieurs et est calculée en fonction de la masse des enjeux pour chaque cheval. 

Les paris sont simples : lors de chaque course de trot ou de galop, les chevaux se voient attribuer une cote ( rapport probable) exprimant l’espérance de gains pour une mise d’1 euro d’après la totalité des enjeux PMU (Pari Mutuel Urbain) et PMH (Pari Mutuel Hippodrome). 

Un cheval fortement joué voit sa cote baiser et devient un FAVORI (avec des chances de gagner plus grands mais un gain plus faible). Un cheval peu joué voit sa cote monter et devient un OUTSIDER (avec des chances de gagner plus faibles mais un gain plus important. 

Par exemple : 3 euros pariés « gagnant » sur un favori à une cote de 3 contre 1. Si le cheval remporte la course, le parieur remporte 9 euros.

 

LE PARI EST CONSTITUE DE 3 ELEMENTS:

  • L’enjeu (la mise) dont le minimum est de 3€
  • Les numéros des chevaux choisis selon l’inspiration du parieur
  • Le type de pari

 

LES TYPES DE PARIS 

Le pari simple:

  • « Gagnant » : Le cheval désigné doit remporter la course
  • « Placé » : Le cheval désigné doit se classer parmi les 3 premiers de la course
  • « Show » : Le cheval désigné doit terminer second de la course.La cote permet d discerner les chevaux les plus joués par les parieurs.

Le pari jumelé :

Les 2 chevaux désignés doivent terminer 1er et 2ième de la course quel que soit l’ordre. 

Le Trio :

Ce pari désigne les trois chevaux qui arriveront aux 3 premières places quel que soit leur ordre d’arrivée.

Le Tiercé :

Ce pari est le plus connu et consiste à désigner, dans l’ordre, les trois chevaux qui arriveront 1er, 2ième, et 3ième. Le parieur touche le rapport Tiercé dans l’ordre.

Le Quarté :

Ce pari consiste à désigner, dans l’ordre, les quatre chevaux qui arriveront 1er, 2ième, 3ième, et 4ième. Le parieur touche le rapport Tiercé dans l’ordre. Si le parieur trouve les 4 premiers chevaux à l’arrivée dans le désordre, celui-ci touche le rapport Quarté dans le désordre.

Le Quinté :

Cette forme de pari consiste à désigner, dans l’ordre, les 5 chevaux qui arriveront à la 1ière, 2ième, 3ième, 4ième, et 5ième place. Le parieur touche le rapport Quinté dans l’ordre. Si le parieur trouve les 5 premiers chevaux à l’arrivée dans le désordre, celui-ci touche le rapport Quinté dans le désordre. 

 

QUAND PARIER ?

Les spectateurs disposent d’environ 30 minutes entre chaque course pour placer leurs mises. 

 

LES MODES DE PARIS

La prise de paris sur le site de l’Hippodrome est organisée selon deux modes : 

* Pari mutuel*: la cote donnée au moment du pari n’est pas garantie. Seule, compte la cote au moment du départ. 

Par exemple : un spectateur peut jouer un cheval à 3 contre 1, dix minutes avant une course, et voir sa cote fondre ou monter, selon le volume des paris pris, jusqu’au départ (principe de l’offre et la demande).

* Bookmakers* : la cote donnée au moment du pari est garantie quelque soit son évolution ultérieure. Ce type de paris est uniquement utilisé pour les paris gagnants et placés. 

Remarque: Pour tous ces paris réalisés sur l’Hippodrome, le prélèvement est très faible. Pour les gagnants, le retour en pourcentage des mises représente plus d’une fois et demi le gain obtenu dans les jeux de loterie !

 

LES TYPES DE COURSES

L’Hippodrome de Wallonie / Mons organise des courses belges servant de support aux paris sportifs dispensés sur notre territoire.

Grâce à un partenariat de longue date avec le PMU français, nos courses servent également de support aux paris pris hors de nos frontières. Lors de ces courses dites : « Premium », la prise de paris via les Bookmakers est interdite et ce conformément à la législation française. 

 

 

 

 

Galeries

Grand Prix de Wallonie 2013Grand Prix de Wallonie 2013Grand Prix de Wallonie 2013Grand Prix de Wallonie 2013Grand Prix de Wallonie 2013Grand Prix de Wallonie 2013Grand Prix de Wallonie 2013

Témoignages

J'ai eu l'occasion de participer à une course de double sulky le 16 novembre dernier et je n'ai pas eu à le regretter. J'estime au contraire qu'à ce jour, cette course constitue le meilleur souvenir "équestre" d'une carrière pourtant déjà bien fournie... Sans doute aussi parce que j'ai eu la chance de franchir la ligne d'arrivée en tête. Mais pas uniquement ! En tant que "passager", on a l'occasion de vivre la course intensément, de l'intérieur, d'en comprendre les subtilités, de ressentir la tension, mais aussi l'effort des chevaux et la concentration des drivers. Et puis, il y a cette montée d'adrénaline incroyable lorsqu'on entame la dernière ligne droite. Le suspense des derniers mètres. Et la joie au bout de l'effort. A faire ou à refaire... même sans victoire !

Christian Simonart

Rédacteur en chef l'Equimag

Dans le blog

21 juin

FERMETURE DES PISTES

Avis aux utilisateurs,

17 mai

World Summer Cup Juniors 2017

Ce vendredi 2 juin dès 18h, les jeunes p

18 avr

Fermeture des pistes

Avis aux utilisateurs du 24 juin au 9 juillet et du 13 ju